fbpx

Interview Pasteur Dorothée | PCC

 


 

 Interview Pasteur Dorothée | PCC

 

 

Dorothée Rajiah est le Pasteur principal de l’église PARIS CENTRE CHRÉTIEN, où des milliers de vies sont transformées par Dieu.

Elle dirige aussi les Éditions Parole de Foi et édite des auteurs tels que Benny Hinn, John Osteen, Fred Price, TD. Jakes … Le ministère du Pasteur Selvaraj et Dorothée Rajiah a notamment implanté, soutenu et construit près de 350 églises en Inde. Il soutient encore aujourd’hui de nombreux orphelins, des veuves, des lépreux et des serviteurs de Dieu. Découvrez notre interview Exclusive avec des réponses originales sur les actualités covid-19 et plus..

Interview Pasteur Dorothée en 9 questions

 


1. —— Q. Covid-19 et le psaume 91 : Lorsqu’on inverse le chiffre 19 (covid-19) on obtient le chiffre 91 (comme le psaume 91). Pensez-vous qu’il s’agit d’un hasard ou d’un signe prophétique de la part de Dieu ?

Je tiens tout d’abord à vous remercier pour cet interview et vous féliciter pour tout le travail accompli par la Radio RFE depuis des années pour annoncer l’évangile. Pour répondre à votre question, je ne pense pas qu’il y ait un quelconque signe prophétique dans le chiffre 19 du COVID. Je pense par contre, que plus que jamais nous avons besoin de nous placer sur les promesses de Dieu données dans le Psaume 91 pour nous et nos bien-aimés.



2. —— Q. Certains disent que le covid-19 est un jugement de Dieu. Quel est votre avis sur ce point ?

Je ne pense pas que Dieu juge le monde par la maladie, la tragédie et la mort. Dieu ne peut pas donner ce qu’Il n’a pas. Il est mort de la plus atroce des morts pour justement nous délivrer de la maladie, de la malédiction et de la mort. La Bible nous dit qu’il viendra un temps de Jugement, mais cela ne sera pas durant le temps de la Grâce dans lequel nous sommes encore depuis la venue de Jésus. Les bras de Dieu sont toujours grands ouverts pour tous ceux et celles qui veulent de lui, de son salut, de sa protection et de son amour.



3. —— Q. Personne n’était préparé aux événements présents, pensez-vous que nous sommes la génération qui verra le retour de Jésus-Christ ?

Il est vrai que 1 Thessaloniciens 5 : 3 déclare « Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont pas. » Nous savons que le retour de Jésus se fera à un moment ou personne ne s’y attendra. C’est pour cette raison que Jésus n’a cessé de répéter à son église : « veillez et priez afin que vous ne tombiez pas en tentation ». La seule chose qui va nous permettre de ne pas être surpris par le retour de Christ, et donc l’évènement tant attendu qui est l’enlèvement des croyants affermis, c’est de veiller, de prier et de rester connectés à Dieu continuellement.

Nous ne connaissons ni le jour ni l’heure, mais Jésus nous a dit que nous pourrons reconnaître les temps et la saison de son retour, tout comme chacun est capable de reconnaitre les signes de l’arrivée printemps. Il y a donc des signes qui annoncent son retour. Cette pandémie mondiale est clairement, pour tous les croyants qui connaissent Matthieu 24 et Luc 21, un des signes de Son retour.

 

 

4. —— Q. En tant que Pasteur, comment vivez-vous la distance physique entre vous et les membres de l’église de PCC ?

Cette situation est inédite. Elle est difficile et en même très intéressante. Il faut la prendre positivement. Elle nous permet de nous rendre compte à quel point on est attaché à notre église et aussi les uns aux autres. La communion nous manque, aller à l’église nous manque, louer ensemble nous manque. C’est lorsque l’on perd quelque chose que l’on en découvre sa vraie valeur dans nos vies.
Dieu merci pour Internet et la technologie qui nous permettent de nous retrouver virtuellement, car il est essentiel de combattre l’isolement. La force de l’église, c’est la réunion de tous ses membres. Une des choses que nous apprendra cette crise, c’est que rien ne peut remplacer l’église physique de Jésus-Christ et que l’église, c’est vraiment le Plan de Dieu !

 

 

5. —— Q. Comment gérez-vous personnellement ce temps de confinement ? Votre charge de travail est-elle moindre ?

Ma charge de travail a explosé, car d’un seul coup, tout devient plus compliqué. Il faut beaucoup créer, se réinventer, trouver des solutions et tout cela par visio-conférences, emails et téléphones interposés. Ce n’est pas simple, mais c’est passionnant et challengeant. Ce qui est merveilleux, c’est que tout ce que nous créons et initions dans cette saison, pour ramener la communion, s’assurer que tout le monde va bien, prier les uns pour les autres, pour communiquer avec les enfants, créer du contenu... toutes ces choses deviennent des acquis qui vont rester et continués à être utiles dans le temps.

A titre plus personnel, le confinement me permet de passer du temps de qualité avec mon fils. Nous partageons beaucoup ensemble, nous prions ensemble, nous rions ensemble et ça, c’est une bonne chose.

 


6. —— Q. D’après vous sur quoi les croyants doivent-ils mettre la priorité durant ce temps de pandémie d’ampleur et de confinement ?

Les croyants doivent impérativement utiliser ce temps pour approfondir leur relation avec Dieu. Ce temps est unique pour faire une pause de certaines choses et recentrer nos valeurs sur Christ, car cette crise nous rappelle plus que tout qu’Il est notre seule sécurité, notre seul appui, notre seule réussite. Toutes choses les choses de ce monde passeront, mais sa Parole ne passera pas.

 


7. —— Q. Pâques arrive à grands pas ! Comment les croyants peuvent-ils célébrer ensemble la résurrection de Christ tout en étant confinés ?

Pour la première fois, nous allons célébrer Pâques comme les Hébreux l’ont célébrée au temps de Moise. Ils étaient confinés a l’intérieur de chez eux, et ils mangeaient l’agneau pascal, en sécurité, sous l’abris des ailes de Dieu. Nous serons confinés, et nous mangerons le repas du Seigneur, sous la protection de notre Dieu. Nous ne voulons pas cependant penser qu’à nous. Il est plus que jamais le moment de partager la bonne nouvelle de Jésus autour de nous. Et cela, tout le monde peut le faire, même en confinement !!




8. —— Q. Comment pensez-vous préparer « l’après-confinement », quelle sera la consigne d'action commune pour l’église ? (Le mot d’ordre)

Je vois l’après-confinement comme un grand temps de joie et de célébration. Il y aura beaucoup de témoignages, la joie de se retrouver. Mais au-delà de cette joie qui doit s’exprimer, je vois l’après-confinement comme un nouveau départ.
Je compare ce que nous vivons à l’arche de Noé. 40 jours de déluge, c’est ce que nous vivons en ce moment. Puis, lorsqu’il a mis le pied à terre, c’était un Nouveau Monde.
Je pense qu’on ne sera plus les mêmes. Tout d’abord, les croyants ne seront plus les mêmes, mais aussi les gens, le monde. Je crois que cette épreuve donnera lieu a un grand Réveil et une soif de Dieu.

L’église et les chrétiens doivent se préparer à amener le monde à Christ !
Les gens sont désespérés, leur cœur sera ouvert !

 


9. —— Q. Pour finir, avez-vous une parole inspirée ou d’encouragement à communiquer aux auditeurs de la radio

J’aimerais dire à tous les auditeurs de RFE de rester connectés à la Présence de Dieu et à la Parole de Dieu. Le temps du Réveil est proche et Dieu a besoin de chaque personne dans son armée. Merci pour cette opportunité de partager ces quelques mots avec vous !

Merci pour cet échange et pour votre participation pour la radio RFE, que Dieu bénisse richement votre famille et les ministères PCC.


Mylène Dufeil

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Ajouter vos commentaires

  1. Insérer un commentaire en tant qu'"invité"
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

 

Restez informé de nos actualités !

Données personnelles