Nos paroles ont de la puissance

Nos paroles ont de la puissance > La puissance de nos paroles

  

Joël: 3.10

Dieu a planté en vous une semence de victoire et de succès afin que vous régniez dans cette vie comme un roi en Jésus Christ. Parce qu’il vous a créé à son image, il veut vous rendre fort, stable, et que vous deveniez celui qu’il a prévu que vous êtes. Seulement, vous ne marcherez pas en vainqueur avant de vous être vu comme un vainqueur et vous devrez d’abord prononcer de bonnes paroles à votre sujet avant que celles-ci ne prennent corps réellement. Bien des gens ont laissé le diable saper leur foi et laissé de mauvaises semences pénétrer leur esprit par leurs paroles négatives.

Jacques: 3.10

En étudiant le contexte de ce passage, vous découvrirez que Jacques compare la langue au gouvernail d’un navire. Par nos paroles, nous pouvons donner une direction à notre vie et l’orienter soit vers la bénédiction, soit vers la malédiction. Par exemple, certains disent « Je suis trop moche pour me marier », « Je suis trop vieille pour avoir des enfants », « Je ne suis pas suffisamment qualifié pour réussir» ou « Je ne suis pas assez intelligent pour faire des études ». Ils ont maudit leur vie et mangent aujourd’hui du fruit de leurs paroles. Nous devons cesser de dire de telles choses. Accepteriez-vous que quelqu’un vous dise « Tu es moche », « Tu es bête », « Tu rates tout ce que tu fais » ? Non, alors pourquoi le feriez-vous envers vous ?

Nous devons veiller avec le plus grand soin aux paroles que nous disons, car elles vont modeler notre esprit et détermineront le cours de notre vie. Vous ne devez pas parler en fonction de la piètre idée que vous avez de vous-même, mais de celle que Dieu a. Nous voyons cela dans la vie d’Abraham et de Sara.

Dieu avait tracé une destinée glorieuse pour Abraham et Sarah. Il voulait leur donner un fils, mais surtout faire d’eux une race messianique. Mais auparavant, il dut changer leurs noms. Dieu changea le nom d’Abram en Abraham, qui signifie père d’une multitude de nations et Saraï en Sara, qui signifie Princesse.

Leur nom modelait la foi d’Abraham et de Sarah et les préparait ainsi à recevoir les grandes choses que Dieu leur réservait. À chaque fois que l’on s’adressait à Abraham, on disait « Eh, Père d’une multitude de nations ! » ou lorsque l’on s’adressait à Sara on disait « Bonjour Princesse ! Bonne nuit Princesse !». Sara était vieille et elle ne pouvait pas avoir d’enfant, mais, à chaque fois que l’on prononçait son nom, on prononçait une semence dans son cœur et sa foi se développait.

De la même manière, vous devrez proclamer les paroles de Dieu à votre sujet si vous voulez accomplir votre destinée et devenir celui que vous êtes en Christ. Chaque jour, dites « Je suis riche, je suis fort, je peux tout faire par Christ qui me fortifie, je suis la tête et non la queue » Cessez de dire « Je manque de discipline, je ne parviens pas à m’arrêter de boire, je suis timide, je ne suis pas une Bonne Mère ».

Pour marcher en vainqueur, vous devrez d’abord vous voir comme un vainqueur. Ne vous voyez pas tel que vous êtes aujourd'hui, mais à ce que vous êtes déjà dans votre esprit et allez devenir. Certains diront que c’est de l’autosuggestion ou de la sorcellerie, mais ce n’est pas le cas. C’est ce que la Bible nous enseigne de faire :

Joël: 3.10

Nos paroles ne modèlent pas seulement notre foi, mais créent aussi des réalités dans le domaine naturel. Par exemple, lorsque Jésus a maudit le figuier, celui-ci est réellement mort.

Un homme et sa femme ne parvenaient plus à avoir d’enfant. Ils avaient déjà une fille, mais ils désiraient un garçon. Les années passaient et ils finirent pas se décourager. Un jour cet homme se renseigna sur la signification de son prénom Joe et découvrit qu’il s’agissait du diminutif de Joseph, qui signifie Dieu rajoute. Il a alors demandé que tout le monde l’appelle Joseph. Quelques mois plus tard, sa femme devint enceinte et donna le jour à un petit garçon.

Ce ne sont pas les circonstances qui nous maintiennent dans l’esclavage, mais nos paroles. Il n’y a pas de mauvais papas, de mauvaises mamans, de mauvais fils ou de mauvaises filles, il y a juste des gens qui proclament de bonnes ou mauvaises choses sur leur vie.

Dieu avait oint le jeune Jérémie comme prophète et lui dit « Je te connaissais avant même de t’avoir formé dans le ventre de ta mère, je t’avais mis à part pour me servir avant même que tu sois né, et je t’avais destiné à être mon porte-parole auprès des nations. » Mais Jérémie dit « Hélas ! Seigneur Dieu, je suis trop jeune pour parler en public ! » D'une certaine manière, il disait « Les gens vont se moquer de moi, ils vont me rejeter, je vais échouer ». Mais Dieu l’a stoppé net et dit « Ne dis pas que tu es trop jeune… » Il l’a empêché de maudire son avenir et louper ainsi sa destinée

Jérémie 1 : 4-8

Cessez de maudire votre avenir et dites « Je réussis dans tout ce que j’entreprends, j’ai la faveur partout où je vais, mes capacités s’accroissent». Faites une liste de ce que vous voulez voir Dieu faire dans votre vie et proclamez-les avec assurance chaque jour.

Par OLIVIER MOULIN

AMEN

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Ajouter vos commentaires

  1. Insérer un commentaire en tant qu'"invité"
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

 

Restez informé de nos actualités !

Données personnelles