fbpx

Pardonner c’est abandonner le droit de se venger

(Vouloir un dédommagement moral de l'offensé par punition à l'offenseur)

 

Le pardon est une idée de Dieu la Bible déclare dans Jean 3 : 16 : Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il est la vie éternelle. Dieu prouve son amour et son pardon envers l’humanité en envoyant Jésus-Christ son Fils unique pour nous réconcilier avec lui et nous donner la vie éternelle en lui.

Dieu sait que le diable, est l’auteur du mal il est celui qui par les hommes pervers la douleur à l’humanité sous plusieurs formes et fait en sorte à ce que le non-pardon et l’animosité et l’esprit de vengeance se place en nous. Le pardon n’est pas une émotion, mais le pardon est une décision c’est un sujet très important. Pardonner c’est abandonner le droit de se venger 

Dieu nous dit dans sa Parole que si nous ne pardonnons pas, Il ne nous pardonnera pas non plus Matthieu 6 : 15, mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. Le pardon est un sujet très important, mais parfois négligé.

Nous pensons qu’il est légitime pour nous de ne pas pardonner à cause du mal qui nous a été fait et que le pardon sera libéré uniquement quand la vengeance aura lieu.

Dieu nous a créés avec des sentiments et des émotions, c’est aussi la nature de Dieu. Dans la Bible nous voyons que Dieu à de la colère, de la joie, des d'émotions.

Mais lorsque la Bible parle du ressentiment et du non-pardon, nulle part dans la bible nous ne voyons Dieu garder de l’amertume.
Dieu nous demande de passer notre chemin et de ne jamais nous attarder dans les sentiers du non-pardon. Pardonner : abandonner le droit de se venger et de voir l’autre être puni où recevoir son châtiment.

Proverbes 20 : 22 ne dit pas : je rendrai le mal. Espères-en l'Éternel, et il te délivrera. Dieu nous demande de le laisser nous venger, mais par contre, il nous demande de pardonner.

Hébreux 10 : 30, car nous connaissons celui qui a dit : À moi la vengeance, à moi la rétribution. Le pardon nous est salutaire. La première personne qui est libérée dans le pardon c’est nous-mêmes comme on dit souvent : « Garder de l’amertume, c’est boire un poison en espérant que notre ennemi soit blessé ».

Aussi pardonner c’est oublier, beaucoup disent : « je pardonne, mais je n’oublie pas ». Pardonner c’est oublier, mais cela ne veut pas dire que nous devons être négligents et donner accès à nouveau aux gens qui nous ont détruits.

L’amertume le ressentiment et le non-pardon peuvent nous conduire très loin dans une chute irréversible parfois. Le non-pardon peut nous conduire à tellement de désastres, de la maladie, de la dépression, de toute espèce d’addictions des actions méchantes et perverses, des paroles destructrices la liste est longue.

Le pardon peut prendre plus de temps que nous pensons. L’apôtre Paul compare la vie du chrétien comme une course qui n’est pas encore achevé. Mais cependant il nous faut tendre vers la perfection et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour marcher dans la voie du pardon.

Philippiens: 3.12 à 16 ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j'ai été saisi par Jésus Christ.


Il nous faut demander à Dieu de nous aider à pardonner, car parfois nous nous sentons capables, mais le temps prouve que nous ne le sommes pas. C’EST DIEU EN NOUS QUI LE FERA PAR SON SAINT ESPRIT.

 La rédaction RFE

Découvrir aussi : 7 façons de traiter nos ennemis

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Ajouter vos commentaires

  1. Insérer un commentaire en tant qu'"invité"
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

 

Restez informé de nos actualités !

Données personnelles