fbpx

Comment être libre de la peur de la mort ?

Dès son jeune âge, l’enfant est confronté avec la mort. La mort, c’est la fin terrestre de toute vie, humaine, animale, végétale. Et chacun d’entre nous sait : qu’un jour on est venu, qu’un jour on partira.

Honneur aux Mères

 

Mais, il reste au cœur de l’être humain, une crainte bien légitime. Quand viendra l’heure de notre mort ? Beaucoup répondent : le plus tard possible.


Mais, nous savons bien que ce n’est pas à nous d’en décider. Il peut alors s’installer en nous un certain malaise, qui persiste, nous oppresse, nous tenaille.

Certains esprits forts, disent avec fierté : moi, je n’ai pas peur de la mort. Bien que ces mêmes personnes, lors d’événements dramatiques, diront : Je me voyais mourir, j’étais à deux doigts de la mort.

Car la mort, c’est la fin de tout souffle vital. Les forces diminuent. La respiration et le cœur s’arrêtent. Et comme disent les croyants : L’esprit retourne à celui qui l’a créé. Étrange phénomène que les scientifiques tentent d’expliquer. Mais que la Bible considère comme le dernier ennemi qui sera vaincu, et détruit. 1 Corinthiens: 15.26

On peut, par contre avoir le courage de regarder les choses en face. Quelle est l’origine de la mort chez les humains ? Sans vouloir expliquer tout le récit du début de la Genèse dans la Bible, il faut relever que la désobéissance aux ordres de Dieu, entraînera l’issue fatale. Si tu manges de l’arbre du bien et du mal, ce jour-là, tu mourras.


Genèse 2 : 17 . Cette conséquence irrémédiable s’étend à tous les humains. Par un seul homme, le péché est entré dans le monde, et par le péché, la mort. Ainsi, la mort a passé sur tous les hommes. Car tous ont péché. Romain 5 : 12

Nous portons donc en nous, le germe de notre désobéissance journalière aux lois divines. Point n’est besoin de rejeter la faute sur nos ancêtres. Nous acceptons pour notre part la séduction du péché qui corrompt notre être tout entier, et nous conduit à la mort.

Toutes ces considérations pourraient nous amener au désespoir, et au fatalisme. Notre première démarche doit être celle de nous approcher de JESUS le Vivant, le ressuscité.
Se sentir démuni devant la mort, c’est légitime et très humain. Mais, ne pas la considérer comme une épouvante, c’est reconnaître et accepter d’être à la suite de CHRIST.

Il nous précède dans la lumière de sa résurrection. Puisque la mort est venue par un homme, c’est par un homme qu’est venue la résurrection des morts. Romain 5 : 15

Comment être délivré de la peur de la mort ? Deux lois cherchent à imposer leur autorité. La vie de l’Esprit en CHRIST, m’a libéré de la loi du péché et de la mort.


Romain 8 : 2. La seule solution reste celle-ci : se confier pleinement en Christ. Il a réduit la mort à l’impuissance, et a mis en lumière la vie et l’immortalité par l’Évangile.


2 Timothée 1 : 10 . Prenez donc courage, et ne craignez point. Vous dit Jésus.


Par Etienne THOLOZAN

Découvrir aussi : Le Ciel ou le Paradis existe-il

 

 

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Ajouter vos commentaires

  1. Insérer un commentaire en tant qu'"invité"
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

 

Restez informé de nos actualités !

Données personnelles