fbpx

      Comment vivre dans la grace ? 

 

Salut, c'est Olivier !

Je vous propose un bref enseignement pour donner à votre journée un bon départ.

Vivre dans la grâce

2 Corinthiens 5.14 « Car l’amour du Christ nous étreint… »

Comment vivre par dans la grace ?

Beaucoup de personnes perçoivent Dieu comme un père fouettard toujours en colère. Ils croulent sous la culpabilité, pensant qu’ils ne font jamais assez bien.

Si le salut est immédiat, la maturité est un processus continuel et indéfini. Nous commettons tous des erreurs car nous ne sommes pas parfaits. Seul Dieu l’est.

Ainsi, nous pouvons vivre chaque jour dans la grâce, sachant que Dieu nous accepte avec nos travers et nos défauts.

C’est une dimension dans laquelle nombre de personnes ne parviennent pas à marcher. Et pour y parvenir, aussi faut-il se faire violence et imposer à nos émotions de ne pas nous entraîner vers le fond.

L’amour de Dieu est aussi une vérité que nous devons imposer à notre esprit, et si nous n’entreprenons rien à ce sujet, nous risquons de conserver cet esprit toute notre vie.

Au final, nous n’aurons pas aimé un seul jour de cette vie que Dieu nous offre.

Je connais des gens qui m’ont confié ce problème il y a longtemps, et je leur ai dit comment le traiter, mais elles n’en n’ont rien fait. Cette culpabilité les tue à petit feu et les entraîne dans la dépression.

Le manque de décision est notre plus grand ennemi.

Dieu ne nous a pas non plus donné la vie pour que nous croulions sous le poids d’œuvres religieuses, mais pour que nous aimions cette vie et apprenions à vivre l’instant présent.

Adam et Eve n’avaient pas de réunion de prière le vendredi soir, d’étude biblique le mardi, d’évangélisation le samedi. Dieu les créa pour sa gloire et leur bonheur.

Regardez les lions. Ils passent leur temps à se prélasser et jouer. Leur seul travail est de chasser de temps en temps pour se nourrir. Ne valons-nous pas plus que des lions ? Pourquoi les lions auraient-ils droit au bonheur et pas nous ?

Je ne dis pas qu’il faut être paresseux et ne pas mettre ses dons aux services des autres, mais cela ne doit pas devenir une nouvelle forme d’esclavage.

Dieu nous appelle à travailler, mais nous devons avoir un travail au service de notre vie, et non une vie au service de notre travail.

Lorsque nous vivons dans la grâce de Dieu, qui nous accepte tel que nous sommes et avec nos défauts, nous sommes heureux et biens dans notre tête. Le bonheur est communicatif et nous faisons de meilleurs choix.

Bien entendu, ne faisons pas de cet enseignement une excuse pour donner libre cours à nos mauvais penchants. Travaillons à notre salut, mais prenons conscience que si nous attendons d’être parfait, nous ne serons jamais heureux, car nous ne serons jamais parfait.

Lorsque nous pensons avoir parlé de travers, commis une petite boulette, apprenons à nous faire grâce à nous-même le plus vite possible. Ne laissons pas cette petite marque d’immaturité nous maintenir en bas.

Plus vite nous appliquerons la grâce, et plus vite, précisément, nous grandirons et ferons mieux les choses.

Olivier Moulin

 

 

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Ajouter vos commentaires

  1. Insérer un commentaire en tant qu'"invité"
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location