Pourquoi la bible nous enseigne à ne pas juger les autres

Pourquoi la bible nous enseigne

à ne pas juger les autres ? 

   

 Les scribes et les pharisiens amènent une femme surprise en flagrant délit d’adultère, Un tel péché sous la loi méritait la mort par lapidation.

 Jean 8 : 1 à 10 - Lévitiques 20 : 10


La loi sous l'Ancien Testament n'amenait pas la vie, mais la mort. Elle n’amenait par le pardon, mais la condamnation, et tous les pharisiens les scribes les saducéens, les sacrificateurs avaient été éduqués, bercés, enseignés endoctrinés par la loi, c’était leur mentalité leur style de vie, c'est pourquoi ils étaient durs sans amour ni pardon.

Le doigt de la loi : pointait les gens qui tombaient, trébuchaient et chez qui il y avait des faiblesses, sans leur donner une seule chance de se relever.

Mais un Jésus-Christ déclare Jean 10 : 10 - Jean 3 : 17Jésus-Christ n'est pas venu juger le monde, mais le sauver - Jean 12 : 47


Au verset 6 Jésus s’étant baissé écrivait quelque chose avec son doigt sur la terre. (Écrire : grecque : Grapho : prescrire, faire par écrit).

La bible nous dit qu’il écrivait au sol, mais la bible ne nous dit pas ce qu’il écrit exactement ?? !! Lorsque nous voyons la réaction de Jésus, nous pouvons nous imaginer ce que son doigt devait écrire au sol …

La Bible déclare que Jésus est « Le Médiateur d’une Alliance meilleure », au moment ou on lui amenait cette femme par son doigt tout aussi puissant écrivait « une autre loi » non pas une loi « sans miséricorde », mais « une Loi d’Amour », une loi de pardon, de restauration, et ce jour-là c’est ce qu’il voulait enseigner aux pharisiens.

Jésus en fait bien s’adresse directement à leur conscience au point qu’ils se retirèrent les uns après les autres. Jésus interroge leur cœur, leur conscience, les secrets et les péchés les plus enfouis qui étaient en eux, ceux que l’œil humain ne voit pas, mais ceux que l’oeil de Dieu peut voir.

Jésus leur rappelle ce que : Romain 3 : 23Tous chacun d’entre nous avons fauté et péché devant Dieu. Si Jésus n’a pas condamné cette femme, Dieu ne veut pas non plus que nous condamnions.


Dans ce tableau alors que les Pharisiens représentaient la loi, la condamnation, le manque de pardon, lui Jésus représentait l’amour et la miséricorde, la loi d’amour. Encore aujourd’hui son œuvre à la croix crie « miséricorde » pour ceux et celles qui sont à terre et que personne ne veut relever.

L’attitude de Jésus vis-à-vis de cette femme est très intéressante, mais elle nous enseigne bien plus encore, non seulement Jésus s’abaisse au niveau de cette femme, mais au verset 10 et 11 nous voyons que Jésus invite cette femme à se relever uniquement après le départ de ceux qui l’accusaient ! en lui demandant : - « Qui t’accuse ? »

Cela nous enseigne aussi qu’une personne sous le poids de la condamnation ne peut pas se relever, à moins de la libérée de la sentence de condamnation, comme ces pharisiens envers cette femme. Plus une personne est condamnée, jugée mise à terre moins elle a de chance de se relever et d’être restaurée.

C’est pourquoi la 1re chose que fit Jésus avant de relever cette femme c’est d’éloigner d’elle la condamnation (représenté par les pharisiens.

Peut-être que nous n’avons pas le titre de pharisiens dans le naturel avec la grande robe, etc.… mais soyons prudent de ne pas leur ressembler de cœur, d’être rapide à juger, à lapider, à écraser ceux et celles qui tombent et passent à côté de Dieu.

Ne soyons pas comme les pharisiens, endurcis de cœur qui ne voulait pas laisser l’esprit de la Restauration prendre place dans les vies des accusés.

Si Dieu ne prononce pas de sentences, nous ne devons pas non plus prononcer de sentences les uns contre les autres, nous ne devons pas comme ces pharisiens avoir le désir de voir notre frère ou notre sœur lapider et écraser sous le poids de la condamnation.

Si Dieu n’expose pas, nous ne devons pas avoir un désir d’exposer les erreurs des autres, de dénoncer, ou d’exposer et de pointer un doigt de jugement et de condamnation comme le faisaient les pharisiens par le biais de la loi.

Chacun d’entre nous aura des comptes à rendre à notre Dieu pour notre propre vie. Mais en attendant Dieu nous appelle plutôt à restaurer, à pardonner à relever = Loi d’Amour.

Dans cette scène de Jean 8 : 3… Jésus était le seul à être qualifié à lui lancer la pierre, car effectivement lui seul était le seul sans péchés !


Effectivement, il avait le droit et la possibilité de lui jeter la pierre, mais cependant il ne l’a pas fait !

Luc 6 : 41nous parle du fait de ne pas regarder à juger les autres, les problèmes chez les autres, mais en 1er chez nous même, après nous saurons comment « aider » les autres et non pas les condamner.

Nous ne devons pas avoir une opinion de nous trop haute et nous sentir supérieur, face aux erreurs des autres, nous ne devons pas penser que nous sommes « si parfaits » au point de vouloir lapider les 1ers qui tombent, sans réaliser que nous commettons aussi les mêmes erreurs et que nous aussi nous pouvons tomber plus ou moins bas que telle ou telle personne.

Nous ne devons pas appliquer une loi de condamnation, mais une loi d’amour, de restauration, de pardon (même si l’erreur chez les autres est à un niveau très élevé, voir inacceptable


Éphésiens 2 : 4Pour terminer au verset 11 : « je ne te condamne pas non plus, va et ne pêche plus »

1. Va : Avance vers l’avenir garde espoir, ne t’arrête pas de vivre …

2. Ne pèche plus : Détourne-toi de ce qui est mauvais, ne pratique pas cette chose n’en fait pas un style de vie. Il y a une différence entre ceux qui tombent dans le péché, commettent une erreur et ceux qui volontairement pratique le péché dans les ténèbres.


Dieu nous invite aussi à ne pas prendre sa grâce pour « argent comptant », et Dieu nous demande aussi de nous séparer des choses qui nous mettent à terre et nous exposent à la honte et la mort comme cette femme prise en flagrant d’élit d’adultère.

Jésus a été celui qui a donné à cette femme, une chance d’être restaurée, faisons de même les uns avec les autres.

AMEN

Mylène DUFEIL

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Ajouter vos commentaires

  1. Insérer un commentaire en tant qu'"invité"
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

 

Restez informé de nos actualités !

Données personnelles